consultation pré-conceptionnelle

 

La consultation avant la grossesse a pour but d’informer une femme qui souhaite avoir un enfant sur son état de santé actuel, et évoquer les éventuelles complications pour elle ou l’enfant à venir.

Cette rencontre peut aussi faire correspondre ce projet d’enfant avec les projets professionnels des parents et permettra de répondre à vos questions.

Vous êtes en bonne santé et vous voulez arrêter la contraception car vous désirez une grossesse :

Il est bon, avant d’arrêter la contraception, d’en parler avec une sage-femme libérale pour revoir les vaccins, les précautions à prendre pour que la grossesse à venir se passe au mieux.

Cette consultation permettra d’évaluer votre état de santé, d’évoquer une addiction, tabac, alcool, drogues et de faire un dépistage du cancer du col de l’utérus.


Votre sage-femme, après vous avoir interrogé sur vos antécédents, vos habitudes, votre travail, vous examinera : taille, poids, tension artérielle, Elle fera aussi un examen gynécologique avec un frottis pour dépister le cancer du col (si vous n’en avez pas eu depuis plus de trois ans) et vérifier si votre utérus et vos ovaires sont normaux.

 

Le bilan sanguin comprendra :


– groupe sanguin et facteur rhésus
La rubéole : si vous n’êtes pas protégée, il faudra vous vacciner avant ou après la grossesse.
-La toxoplasmose car si vous ne l’avez pas eu il faudra prendre des précautions alimentaires préventives dès le retard de règles.
-L’hépatite B : si vous ne l’avez pas eu, il faudra vous vacciner et si vous l’avez eu il faudra dans certains cas vacciner le bébé à la naissance.
-La syphilis : si le test est positif, il faudra vous traiter avec de la pénicilline pour éviter de contaminer le bébé.
-Le SIDA car si le test est positif il faudra étudier la sérologie du conjoint pour le protéger ; s’il est négatif, discuter des modalités de procréation et des traitements à faire pendant la grossesse.
-L’hépatite C : s’il y a des facteurs de risque, car en cas de positivité il y a des précautions à prendre.

 

Cette consultation vous permettra aussi de faire le point sur votre contraception et vous aidera à construire votre projet d’enfant.


 

 

 

 

Si au cours de la consultation, la sage-femme diagnostique une pathologie, elle vous orientera vers un médecin spécialisé.

Si vous avez une pathologie :

Cardiopathie, épilepsie, diabète, HTA connue, cancer en rémission. La consultation avant d’arrêter la contraception s’impose car il faudra, avec le médecin qui vous suit, apprécier les conséquences de la maladie sur la grossesse mais aussi celles de la grossesse sur la maladie. L’avis d’un spécialiste de l’affection sera souvent utile.

Si vous avez eu une complication à la grossesse précédente :

Cette consultation est indispensable pour une femme qui a fait une complication obstétricale grave à sa précédente grossesse ou a eu un enfant atteint d’une pathologie sévère ou est décédé.

Hypertension, diabète gestationnel insulino-dépendant, obésité, accouchement prématuré, retard de croissance in utero, enfant malformé voire mort in utero. Il est essentiel de faire le point avec le gynécologue obstétricien, le diabétologue, le généticien, avant toute nouvelle grossesse afin de voir si mesures ou traitements sont possibles pour éviter que ces complications ne récidivent.

Si la grossesse s’est arrêtée précocement :

Les grossesses arrêtées précoces ou tardives, surtout si elles sont à répétition, nécessitent un bilan pour en rechercher la cause. Il en est de même après une grossesse extra-utérine.

Si vous avez un problème pour devenir enceinte,vous pensez à une « stérilité ou une infertilité » :Un bilan sera proposé à Madame et à Monsieur après 2 ans de tentatives pour que démarre une grossesse.

 

 

 


Catherine Claire Greiner